Permaculture : Cultiver avec les Limaces et les Escargots

Publié le par Le Potager Du Poiraud

Je ne résiste pas à l'envie de partager avec vous cet article passionnant et extrêmement détaillé sur les limaces, ou comment les gérer de manière naturelle pour continuer à profiter de leurs actions bénéfiques sans en pâtir de trop.

Cultiver avec les limaces et des escargots, extrait du blog "Permaforet"

Selon l'auteur, les limaces sont l'un des maillons importants du jardin :

"Le rôle majeur des limaces, et des gastéropodes en général, est de recycler la matière organique dès leur décomposition. Elle aident à lier le sol grâce à leur mucus et créent des galeries qui aérèrent et hydratent le sol.

Elles agissent lors de la prolifération des végétaux en régulant les effets de compétition. On peut aussi comprendre que lorsque des conditions optimales sont réunies pour la prolifération d'un végétal ou d'un champignon, il y a une recrudescence de matière organique biodisponible à digérer.
Elles accélèrent donc la circulation des nutriments et des minéraux dans le sol dans les conditions optimales. Les plantes sucent ces nutriments dans le sol grâce à leurs racines, avec l'assistance de bactéries et de mycélium, activent la production de chlorophylle et de sucres grâce à la photosyntèse, concentrent les minéraux dans leur liquide interstitiel... C'est pour cela que les limaces mangent des végétaux tout juste morts ou en phase de se flétrir, lorsqu'ils sont encore gorgés d'eau et de matière vitale. Les repas gourmands des limaces se transforment ainsi en un mulch prédigéré pour les micro organismes, qui vont à leur tour les réintégrer dans le topsol et l'enrichir.
La bo
ucle est bouclée."

Et "Si votre jardin est envahi de limaces en surface, et que tous vos légumes feuilles ou racines sont dévorés, cela témoigne de:

- un manque de matière en décomposition à grignoter, ce qui est souvent le cas des jardins trop bien rangés et désherbés. Les limaces se rabattent donc sur vos plantes vertes.
- un manque de matière organique en décomposition dans le sol. Là aussi, souvent provoqué par un jardinier trop maniaque qui arrache toutes les herbes avec les racines dont se nourrissent normalement les limaces.
- un excès de matière en décomposition en surface ou d'humidité, qui les attirent et les excitent au point de noyer leur odorat entre plantes en fermentation et plantes vertes en pleine santé.
- votre végétation est stressée, malades ou infectée. coupes, tailles et tontes excessives.
- une humidité excessive du substrat, comme dans les serres.
- une faible richesse fongique de votre sol, aliment préféré des limaces.
- une faible biodiversité des organismes fongiques (champignons), lichéniques (lichens) et bryophytes (mousses).
- il s'agit bien souvent aussi d'un manque de faune sauvage pour les réguler comme les oiseaux, les petits mammifères et les amphibiens... comme dans les serres dont toutes les musaraignes et campagnols sont chassés.

Plus vous désertifierez le chemin jusqu'à vos salades, plus les limaces s'attaqueront à vos légumes, à défaut de compost frais. Il est donc essentiel de des
igner des micro habitats pour les gastéropodes."

Le reste de l'article étant très riches en informations, je ne peux que vous conseiller de le lire.

(La photo d'illustration est issue de l'article.)

(La photo d'illustration est issue de l'article.)

Publié dans Ravageurs, Permaculture

Commenter cet article