Artichauts : c'est beau, grand, bon, et parfois plein de pucerons

Publié le par Le Potager Du Poiraud

Un bébé artichaut de quelques millimètres de diamètre encore

Un bébé artichaut de quelques millimètres de diamètre encore

Troisième année d'artichauts. Si la première année nous avait récompensé d'une fleur magnifique (car trop de pucerons pour que nous ayons envie de manger l'unique pomme produite), la deuxième année avait été un fiasco complet, car j'avais mal compris un dosage de savon noir pour lutter contre les pucerons, et je l'avais utilisé pur... ce qui avait littéralement consumé les plants !

Cette année, les plants sont beaucoup plus beaux, plus matures, et nous donnent désormais des artichauts de 500 g régulièrement (le potentiel étant de 8 à 10 par plant mature). Inutile de préciser qu'un jeune artichaut bien tendre du jardin c'est un pure délice !

Des plans de plus de 2 m d'envergure
Des plans de plus de 2 m d'envergure
Des plans de plus de 2 m d'envergure

Des plans de plus de 2 m d'envergure

Cependant, sève odorante qui suinte des plants a évidemment attiré fourmis et pucerons, qui sont obligés cependant de se concentrer sur les jeunes feuilles, les autres étant désormais trop dures pour eux. 

Alors que nous regardions les pommes se faire recouvrir par une vague de pucerons noirs, des coccinelles sont venues y pondre, et les larves voraces ont nettoyé toutes les colonies de pucerons en quelques jour : spectaculaire ! 

Les larves de coccinelle à l'oeuvre !
Les larves de coccinelle à l'oeuvre !

Les larves de coccinelle à l'oeuvre !

Publié dans artichaut, Récoltes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article