[Evolution] Septembre, le potager à son apogée

Publié le par Le Potager Du Poiraud

Mi-septembre2016, le potager est à son apogée. Le début de saison trop humide, le séjour en pots et le déménagement n'ont pas empêché les plants de se développer et de produire, même si on sent que nous ne sommes pas à l'optimal.

2016 aura été une année de transition, pendant laquelle nous aurons testé beaucoup de choses nouvelles qui permettront de lancer l'année 2017 dans des conditions très supérieures :

- L'arrosage, avec nos nouvelles Ollas automatiques, remarquables d'efficacité.
- De nouveaux bacs de 3 m
- De nouvelles espèces cultivées
- L'alternance et le mélange des cultures
- Les semis
- Le lancement du composteur

L'année prochaine nous testerons la culture sous serre, d'autres espèces végétales, sur une surface double ou triple de nos 9m2 actuels (nous avions moitié moins avant de déménager en juillet !) : la densité obtenue cette année est trop importante, et nous n'avons pas atteint la surface permettant de produire autant que nous aimerions ni la rotation des cultures.

Les plants ont végété longtemps avant d'exploser, ce qui nous a pris de court en raison de la densité obtenue par la suite.

Nous avons déménagé le 21 juillet, et il m'a fallu trois semaines pour monter les deux premiers bacs de culture. Le 14 août, voici l'aspect que cela avait :

Le bac N°1, avec les plants de tomates toujours en pots, et le bac N°2, tout juste planté.
Le bac N°1, avec les plants de tomates toujours en pots, et le bac N°2, tout juste planté.
Le bac N°1, avec les plants de tomates toujours en pots, et le bac N°2, tout juste planté.

Le bac N°1, avec les plants de tomates toujours en pots, et le bac N°2, tout juste planté.

Le 17 septembre, soit un mois plus tard, l'aspect des cultures a totalement changé : 

  • Les plants sont exubérants et chargés de fruits
  • Les plantes au sol n'ont plus guère de lumière en raison du développement des plus hautes (tomates ou courgettes). 
Les courgettes qui végétaient dans leur pot ont quintuplé en taille. Les tomates ont fini par occuper tout l'espace disponible, ne laissant plus guère d'espace aux plantes plus basses, ce qui était prévisible.
Les courgettes qui végétaient dans leur pot ont quintuplé en taille. Les tomates ont fini par occuper tout l'espace disponible, ne laissant plus guère d'espace aux plantes plus basses, ce qui était prévisible.

Les courgettes qui végétaient dans leur pot ont quintuplé en taille. Les tomates ont fini par occuper tout l'espace disponible, ne laissant plus guère d'espace aux plantes plus basses, ce qui était prévisible.

Au final, si en 2015 nous avions expérimenté : 

  • La salade
  • Les radis
  • Les fraises
  • Les épinards

Nous avons cette année complèté par : 

  • d'autres espèces de fraises
  • les tomates (10 espèces différentes)
  • les courgettes
  • les haricots (nains)
  • les carottes
  • les poireaux
  • le persil
  • le Basilic (nain, très puissant et qui supporte l'ombre), et le géant, moins goûteux et qui a besoin de beaucoup de soleil)
  • la bourrache

Et quelques fleurs : 

  • les capucines (qui attirent à elle les pucerons et les butineuses)
  • les tagètes (nématicides : tueuses de vers nématodes qui vivent dans le sol)
  • les oeillets d'inde (qui éloignent certains prédateurs)

Cela nous a permis de nous faire plaisir et de mieux connaitre ces quelques espèces que nous avons pour la plupart (sauf le persil, la salade et les fraises) fait pousser depuis le semis.

L'année prochaine, en dehors d'une planification et d'une organisation différente (dont le forçage sous serre en début de saison), nous tenterons probablement d'autres espèces sur une surface à minima doublée (20 m2 environ): 

  • le potiron
  • les soucis (fleur comestible)
  • les oignons
  • d'autres espèces de tomates
  • ...

En dehors des graines bio que nous avons achetées, nous avons aussi systématiquement récupéré toutes les graines possibles sur nos plants, afin de les replanter l'année prochaine ou d'en faire profiter nos amis :)

A la fin de la saison, je tâcherai de publier ici la synthèse de la production de l'année (qui sera globalement faible en raison du contexte), qui servira de base de comparaison par rapport à d'autres potagers, mais aussi et surtout pour les années à venir.

Publié dans Plantations

Commenter cet article