[Planification] Ce que je vais planter en 2016

Publié le par Le Potager Du Poiraud

articleLa perspective du retour de la belle saison est en vue, et il faut désormais planifier les plantations du potager et préparer les semis. Et cela ne se fait pas au hasard.

Dans un article précédent, j'avais rappelé quelques règles générales pour maximiser ses chances de réussite, en dehors de l'entretien du sols, de l'arrosage :

  • Respecter les temps de rotation des cultures (pour éviter l'épuisement du sol et éviter les maladies et ravageurs qui pourraient s'installer dans le sol d'une année sur l'autre).
  • Ne pas faire pousser le même type de plantes (racines, feuilles, fruits, fleurs) plusieurs fois au même endroit (pour éviter l'épuisement du sol)
  • Respecter et exploiter les interactions chimiques entre les plantes
  • Tenir compte des tailles et des distances pour que les plantes ne se fassent pas néfastement de l'ombre
  • Dans un potager en carré, alterner les types de plantes d'un carré à l'autre, pour embrouiller les ravageurs et limiter la propagation des maladies.

Les règles j'ai utilisées pour planifier mes cultures 2016

  • J'avais publié les plans de mes cultures (naissantes) en 2015. J'ai réutilisé ces plans pour construire ceux de 2016, en évitant (à l'exception d'un carré) de replanter les mêmes végétaux au même endroit.
  • J'ai positionné les plants de Tomate au Nord, et aux extrémités, pour occulter le soleil le moins possible
  • J'ai positionné un pot (isolé) de Mélisse près de chaque plant de tomate, pour éloigner les ravageurs. La mélisse reste isolée, pour prévenir sa prolifération. Au passage, la mélisse a beaucoup de vertus médicinales, et est juste délicieuse en infusion !
  • La Mélisse cohabitera probablement dans son pot avec du Persil et de la Ciboulette. Le persil éloigne certains ravageurs, et la ciboulette éloigne la "mouche du persil". Le persil fendant le coeur des laitues, c'est une bonne idée de l'éloigner des salades.
  • J'ai prévu un plant de Capucine à l'extérieur de chacune des deux zones, avec une pergola "maison" que je détaillerai dans un autre article, pour que la Capucine attire les pucerons et embellisse le potager de ses fleurs (comestibles !).
  • Les plants de Tomate cohabiteront dans leur carré avec des Tagète nematicides (oeillets) dont l'objectif est de tuer les nématodes (minuscules vers habitant dans le sol). Ainsi qu'avec des Oeillets d'Inde, qui éloignent les pucerons, et du Basilic, qui éloigne d'autres insectes. Voilà qui devrait ajouter de jolies touches florales au potager.
  • Pour déplacer les plants de fraisiers qui ont été plantés en 2015, j'ai prévu une "Tour de Fraises", placée entre deux plants de tomates, qui permettra de planter 24 plants de fraisiers (type "Charlotte") sur une surface où je n'aurais sinon eu la place que pour 4 : une manière d'exploiter la verticale pour augmenter ma surface de culture et ma production. Je publierai un article sur cette "tour", qui ajoute l'équivalent vertical de 1.26 m2 à mon potager. Le concept général avait déjà été décrit dans cet article.
  • Dans le même esprit, j'ai prévu une "Tour de salade", pour planter 24 pieds de salade de type Feuille de chêne. Cela me libère de nombreux carrés et augmente ma production. Avec ces deux Tours, je gagne donc 2.52 m2 de surface, ce qui me fait presque doubler la surface initiale du potager !
  • Je continue à innover cette année en tentant la Courgette, sur 4 carrés libérés pour ce faire par les fraisiers de 2015, sachant que la courgette va prendre beaucoup de place et débordera en dehors du potager.
  • Pour occuper les carrés restant, je vais semer un mélange de Carottes et de Radis : les radis poussant plus vite que les carottes, cela libérera de l'espace pour la fin de la croissance des carottes, et limitera l'effort d'éclaircissage.
  • Je vais profiter d'un carré libre, en bas à droite, pour planter mes graines de salades "jeunes pousses", pour ne pas les perdre.
  • Enfin, je vais planter des Oignons près des carottes, car en dehors du fait que j'en mange beaucoup dans les salades et les soupes, carottes et oignons se protègent réciproquement des ravageurs (l'oignon repousse la mouche de la carotte). L'oignon protège aussi contre le mildiou (maladie liée au développement de certains champignons). Au passage, les oignons demandent moins d'eau que les carottes et les radis, donc ils seront mieux en étant plantés dans un carré à part.

Au final, vous constaterez sur le plan que les carrés contiennent tous des végétaux différents.

Production espérée en 2016

Si l'agriculture est une école de patience et d'humilité, certains des plants de tomate (5 espèces prévues) peuvent donner jusqu'à 10 kg par pied. Je peux donc espérer entre 50 et 80 kg de production sur 3m2 au sol, ce qui serait beaucoup. Je vais peser toutes les récoltes pour confronter la réalité aux prévisions.

Planification 2016

Planification 2016

Publié dans Plantations, Planification

Commenter cet article

Damien BERNARD 14/07/2016 17:47

Bonjour,
quel beau plan vous avez là!
Moi je vais essayer l'aubergine.
http://dago-agrosourcing.bio/fr/haricots-black-eyes

Le Potager Du Poiraud 18/02/2017 14:14

Merci :) J'essayerai peut-être en 2018 ;)

val 11/01/2016 23:09

c'est vraiment sympa ce petit graphique... il faut garder tout ça, un bon livre en préparation si la théorie s'avère productive ! du genre "un potager dans votre jardin de ville" ! bisous

Le Potager Du Poiraud 18/02/2017 14:15

On le voit, en 2017 le plan a pas mal changé :)
http://www.lepotagerdupoiraud.com/2016/12/c-est-le-moment-de-planifier-les-cultures-de-2017.html